Bibliothèques de saison, 2024

Exposition personnelle à la galerie du Crous de Paris avec la commissaire d’exposition Valentina Ulisse. 

 Chez Noémie les murs sont blancs et la bibliothèque est un espace d’exposition. Ici, l’accrochage se fait par « bon voisinage » : habitant·es d’un immeuble, artistes et bibelots partagent l’espace des étagères avec la patience d’un·e voisin·e de palier. Noémie me dit que sa bibliothèque est son tokonoma, espace d’art domestique, et qu’au Japon toute maison ancienne en a un. Une alcôve ou un coin où présenter, simplement, estampes, compositions florales et roches aux profils particuliers. Dans les deux lieux, au cœur de ces « chez nous », les esprits se rencontrent et les regards dialoguent.

Pour cette exposition, Noémie et Valentina imaginent un parallèle entre la bibliothèque dans la culture occidentale – où se côtoient ouvrages, œuvres d’art et objets trouvés – et le tokonoma des maisons traditionnelles japonaises – lieu dédié à la présentation d’ikebana (arrangements de fleurs), d’estampes et de suiseki (pierres travaillées par l’eau). Ces deux espaces ont en commun d’accueillir une poésie du quotidien née d’associations aléatoires, de métamorphoses naturelles et de charades dissimulées. La bibliothèque et le tokonoma sont des compositions temporaires : comme des collections muséales en constant mouvement, elles vivent au cycle des saisons et mutent à chaque nouvelle rencontre.

Valentina Ulisse

photo : Siouzie Albiach